Aller au contenu principal

Vos prestations
d'Assurance Maladie

16/07/2019

En matière d’Assurance Maladie, vous dépendez du régime général. À ce titre c’est la Cpam de votre lieu d’habitation qui est votre principal interlocuteur.

 

La prise en charge de vos soins

Dès le premier euro de revenus déclaré auprès de l’Urssaf (lors de la déclaration trimestrielle du diffuseur pour les auteurs précomptés ou lors de votre inscription auprès du centre de formalités des entreprises pour les auteurs dispensés de précompte) vous pouvez bénéficier du remboursement de vos soins en tant qu’artiste auteur, si vous n'aviez pas déjà une autre couverture sociale.

Dans les faits, il faudra attendre que vous receviez un courrier « d’affiliation » de la part de l’Agessa ou de la Maison des Artistes (dans les deux mois qui suivent votre inscription auprès du CFE ou la déclaration trimestrielle de votre diffuseur à l’Urssaf si vous êtes précompté) pour obtenir une carte Vitale, par exemple, auprès de votre Caisse primaire d’Assurance Maladie.


Pour toutes les demandes concernant vos remboursements, carte Vitale, etc. votre interlocuteur reste la Cpam.

 

Les prestations en espèces (indemnités journalières)

Lorsque votre assiette sociale est de la valeur de 900 Smic horaire ( 9 027 € en 2019) et que vos cotisations sociales sont à jour, vous pouvez bénéficier des indemnités maladie, maternité, invalidité et d'un capital décès versés par la Caisse primaire d’Assurance Maladie de votre lieu de résidence.

Lorsque votre médecin vous prescrit un arrêt de travail ou lors de votre congé maternité / paternité, vous pouvez percevoir des indemnités journalières.

Ces indemnités journalières sont calculées sur la base de vos revenus d’auteurs et votre prise en charge s’inscrit dans le cadre du calendrier de votre affiliation (c’est-à-dire que si vous êtes malade entre le 1er janvier et le 30 juin, vos indemnités journalières seront calculées sur la base de vos revenus en N-2 et si votre arrêt est prescrit entre le 1er juillet le 31 décembre, vos indemnités seront calculées sur la base de vos revenus de l’année N-1).

En cas de difficultés dans le traitement de votre dossier, vous pouvez saisir le médiateur de votre Cpam.

 

Seule la Cpam est compétente pour le calcul de vos indemnités journalières. C'est à elle que vous devez adresser vos arrêts de travail ou encore vos feuilles de soins.