Aller au contenu principal

Les dépistages de cancers pour sauver des vies

magazine

Le dépistage est un moyen efficace de lutter contre le cancer. En effet, plus un cancer est détecté tôt, moins les traitements sont lourds et plus les chances de guérison sont importantes. Zoom sur trois programmes de dépistage nationaux pris en charge à 100% par l’Assurance maladie.

Sommaire

Le cancer colorectal : dépistage gratuit de 50 à 74 ans Le cancer du sein : dépistage gratuit de 50 et 74 ans Le cancer du col de l’utérus : dépistage gratuit de 25 à 65 ans

Le cancer colorectal : dépistage gratuit de 50 à 74 ans

Le cancer colorectal, ou cancer du côlon et du rectum, est l’un des plus fréquents en France. Dans plus de 80 % des cas, il provient d’une tumeur bénigne qui évolue lentement pour devenir cancéreuse. S’il est détecté tôt, le cancer colorectal se guérit dans 9 cas sur 10.

Quel examen est réalisé pour dépister le cancer colorectal ? 

Le dépistage s’adresse aux femmes et aux hommes âgés de 50 à 74 ans. Il consiste à prélever un échantillon de selles chez soi et à l'envoyer au laboratoire de biologie médicale pour analyse. Si du sang est trouvé dans les selles, une coloscopie est effectuée pour diagnostiquer un cancer colorectal à un stade peu évolué, voire d’éviter un cancer. 

Comment se faire dépister gratuitement du cancer colorectal ? 

Depuis le 1er mars 2022, les personnes concernées par le programme national de dépistage du cancer colorectal peuvent commander leur kit de dépistage en ligne sur monkit.dépistage-colorectal.fr

Si vous êtes concerné, vous recevez le test est à faire chez vous, puis vous l'envoyez au laboratoire d’analyse. La démarche est entièrement prise en charge par l’Assurance maladie.

Il est également possible de récupérer un kit de dépistage auprès :

  • d’un médecin généraliste ;
  • d’un gynécologue ;
  • d’un hépato-gastroentérologue ;
  • d’un médecin d’un centre d’examen de santé du régime général de l’Assurance maladie (CES).

 
> Pour en savoir plus sur le dépistage du cancer colorectal, parlez-en avec votre médecin traitant ou rendez-vous sur ameli.fr ou e-cancer.fr 

Le cancer du sein : dépistage gratuit de 50 et 74 ans

Avec 33 % des cancers féminins, le cancer du sein est le plus fréquent chez les femmes mais grâce au dépistage 60 % des cancers du sein sont détectés à un stade précoce. Dans la majorité des cas, le développement d’un cancer du sein prend plusieurs mois, voire plusieurs années. 

Quel examen est réalisé pour dépister le cancer du sein ? 

Le dépistage concerne les femmes entre 50 et 74 ans. Il consiste en une mammographie de dépistage. Dans certaines situations, une échographie des seins est nécessaire pour compléter la mammographie, par exemple lorsque la densité des seins ne permet pas d'interpréter correctement la mammographie.

Comment se faire dépister gratuitement du cancer du sein ? 

Tous les 2 ans, les femmes concernées reçoivent un courrier d'invitation de l’Assurance maladie pour effectuer une mammographie de dépistage, accompagné d'un bon de prise en charge et de la liste des radiologues agréés dans le cadre du programme de prévention national. Le dépistage est pris en charge à 100% par l’Assurance maladie sur présentation du bon de prise en charge, du courrier d’invitation ainsi que de la carte Vitale. 

> Pour en savoir plus sur le dépistage du cancer du sein, parlez-en avec votre médecin traitant ou rendez-vous sur ameli.fr ou e-cancer.fr 

Le cancer du col de l’utérus : dépistage gratuit de 25 à 65 ans

90 % des cancers du col de l’utérus peuvent être évités grâce au dépistage des lésions précancéreuses. Il y a deux moyens efficaces pour prévenir le cancer du col de l'utérus : le frottis de dépistage qui va détecter des cellules précancéreuses du col ou la présence du virus HPV et la vaccination contre les papillomavirus humains.

Quel examen est réalisé pour dépister le cancer du col de l'utérus ? 

Le dépistage consiste à réaliser un frottis pour détecter la présence du virus ou d’anomalies des cellules du col de l'utérus. L’examen peut être réalisé :

  • par votre médecin (gynécologue ou généraliste) ;
  • par votre sage-femme ;
  • dans les centres d’examens de santé de l’Assurance maladie ou dans les centres mutualistes (lors des bilans de santé) ;
  • dans un laboratoire, sur prescription médicale.

Les modalités de dépistage diffèrent en fonction de l’âge des femmes :

  • de 25 à 29 ans, le test de dépistage est réalisé par examen cytologique ou examen des cellules prélevées lors du frottis du col de l'utérus. Les deux premiers tests sont réalisés à 1 an d’intervalle, puis, si les résultats sont normaux, un frottis à 3 ans.
  • de 30 ans à 65 ans, le test HPV-HR (détection des virus HPV à Haut Risque) remplace l’examen cytologique du frottis. Le test HPV-HR est réalisé 3 ans après le dernier examen cytologique dont le résultat est normal. Un nouveau test est refait tous les 5 ans, jusqu’à l’âge de 65 ans, dès lors que le résultat du test est négatif.

Comment se faire dépister du cancer du col de l'utérus ?  

Dans le cadre programme national de dépistage, l'examen cytologique et le test HPV réalisés lors du frottis de dépistage sont pris en charge à 100 % par l'Assurance maladie. Un courrier d’invitation est envoyé aux femmes concernées par l’Assurance maladie. 
Sans courrier d’invitation, le frottis cervical est pris en charge par l'Assurance maladie sur prescription médicale et remboursé, en général, à 70 % sur la base du tarif conventionnel.
> Pour en savoir plus sur le dépistage du cancer du col de l’utérus, parlez-en avec votre médecin traitant ou rendez-vous sur ameli.fr ou e-cancer.fr